Faut-il passer par un courtier pour son prêt immobilier ?

courtier gratuit

On parle très régulièrement de l’intérêt du courtier dans l’obtention d’un prêt immobilier mais est-ce que ce cet intermédiaire est indispensable à l’obtention d’un financement ? quels sont les avantages mais aussi les inconvénients à solliciter un courtier en financement ? voici quelques éléments de réponse.

Le métier du courtage

La profession de courtier et plus largement des intermédiaires bancaires a gagné quelques galons ces dernières années avec notamment la mise en place de différentes lois structurants ce métier. Les différentes lois sur le crédit à la consommation ainsi que la célèbre loi Lagarde ont instauré quelques obligations relatives à l’exercice du métier de courtier. N’est plus courtier qui veut, il faut désormais justifier d’une expérience minimale de 6 mois dans le domaine de la finance, si ce n’est pas le cas, il faut justifier d’une formation adaptée à l’exercice une activité dans le crédit et surtout suivre une formation par un organisme agréé.

De nombreux cabinets de courtage ont ainsi disparu de la circulation au profit de structures bien mieux organisées et surtout respectant cette nouvelle législation. Le recours au courtier est donc désormais plus légitime qu’avant et surtout le marché s’est amélioré au profit de l’intérêt des emprunteurs. Généralement sollicités pour du prêt immobilier, le courtier peut également répondre à des besoins en matière d’assurance ou encore de prêt professionnel. Sa pluri disciplinarité permet de répondre à un public plus large et surtout de mettre à profit toute son expertise.

Les avantages et inconvénients du courtier

L’argument principal d’un courtier réside dans le gain de temps apporté à l’emprunteur. Nul besoin de passer du temps dans les démarches et de prendre des rendez-vous avec les agences bancaires, le courtier peut effectuer une première prise en compte du dossier et informer l’emprunteur des solutions envisageables. Étant au contact des banques de façon permanente, l’intermédiaire va tout de suite savoir si les débouchés sont effectivement possibles ou si le dossier doit s’arrêter subitement. Qui plus est, l’intérêt du courtier et de l’emprunteur vont converger puisque la rémunération de l’intermédiaire ne se fera que sur la signature d’une offre de contrat de crédit immobilier, si l’emprunteur fait appel au courtier ; c’est essentiellement pour obtenir les meilleures conditions.

Bien évidemment, se tourner vers un cabinet de courtage va coûter de l’argent, il y aura des frais supplémentaires qui vont être intégrés dans le montant du financement, c’est ce que l’on appelle le mandat. Autre point important, l’emprunteur doit donner les pleins pouvoirs au courtier pour démarcher les établissements de crédit en son nom, il ne pourra donc plus opérer des démarches de son côté et devra patienter le retour de l’intermédiaire bancaire. Le rôle du courtier est important lorsque l’on est sur des profils atypiques ou sur des financements dont les montants peuvent être importants, comme naturellement le prêt immobilier.

Poster un commentaire ...

Your email address will not be published. Required fields are marked *